Je découvre le fonctionnement de l’assainissement non collectif

Je découvre le fonctionnement de l’assainissement non collectif

L’assainissement non collectif (ANC), aussi appelé assainissement autonome est une obligation légale pour toutes les habitations qui ne sont pas raccordées à un réseau public de collecte des eaux usées. Il désigne tout dispositif individuel de collecte et de traitement des eaux usées ou sales qui sortent des éviers, lavabos et toilettes.

 

Un assainissement non collectif doit se composer de 3 éléments pour être aux normes comme le prévoit la loi.

Un prétraitement avec une fosse septique
Elément principal du système d’assainissement non collectif, la fosse septique va recevoir l’ensemble des eaux usées de l’habitation assurant la transformation des déchets solides en gaz et l’épuration de l’eau grâce à un processus de biodégradation.
 

 

Le traitement : l’épuration
Appelé également « épandage souterrain », il permet l’épuration des eaux traitées dans le sol. Il doit se trouver le plus près de la surface du sol pour une meilleure aération et repose sur un lit de gravier recouvert de feutre imputrescible.
 

 

L’évacuation après traitement
Généralement dans le sol, l’évacuation peut également se faire dans un milieu hydraulique. Il est nécessaire de respecter les normes, pour ne pas polluer.

Et pour mieux entretenir votre fosse septique, l’utilisation des produits Eparcyl est conseillée pour vous assurer la tranquillité dans le temps.